Revenir au site

La Biodiversite dans les vergers

La préservation d'un état naturel

Les nids

Des haies brises-vents composées d'amandiers et cyprès délimitent et protègent nos vergers. Nous avons installer une cinquantaine de nids à oiseaux et à chauves-souris dans ces arbres. Ils vont permettre de favoriser l'installation des prédateurs naturels sur nos arbres et ainsi de réguler l'écosystème présent dans le verger.

Les refuges à abeilles

Quatre refuges à abeilles sauvages accompagnent nos vergers, ils ont été placés afin d'encourager les abeilles à se repeupler mais également pour favoriser un état naturel. Les abeilles sauvages n'ayant pas de reine, elles travaillent pour elles, ces refuges permettent de favoriser leurs productions.

La pollinisation

Durant la floraison, il est primordial d'améliorer la fécondation des fleurs, pour cela, dès que les premières fleurs s'ouvrent, nous faisons appel à un apiculteur afin d'équiper nos vergers de 150 ruches à abeilles et 15 ruches à bourdons. Ces petits insectes pollinisateurs vont permettre le transfert des grains de pollen produites par les organes mâles de la plante vers les organes femelles. Les bourdons sont moins productifs que les abeilles, toutefois ils sortent de la ruche lorsque la météo est capricieuse, c'est donc une sécurité pour l'arboriculteur.

Le rouleau

Le rouleau FACA, va permettre de coucher l'herbe et d'en casser les fibres afin qu'elle ne se relève pas, cette technique permet de stopper la croissance de l'herbe tout en préservant l'habitat de la biodiversité présente. L'herbe couchée permet également de garder une protection au sol contre les agressions climatiques, les salissures, l’évaporation et les variations brutales de température.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly