Revenir au site

Les grenadiers : nouveau defi de l'exploitation

De la plantation des arbres jusqu'à la première cueillette

Le projet de plantation

Dans notre famille, tout le monde aime les grenades, toutefois, avec les variétés actuelles, manger une grenade prend du temps. Les grenades que l'on trouve dans le commerce ont de nombreuses cloisons, ce qui, malheureusement, décourage bon nombre de consommateurs français. De plus, la majorité des variétés actuelles contiennent beaucoup de "bois" dans leurs grains ce qui n'est pas toujours agréable en bouche.

Durant l'été 2015, nous avons entendu parler d'une nouvelle variété de grenade, obtenue par sélection variétale (croisement d'un pistil avec le pollen d'une autre variété). Cette nouvelle variété, Bigful, a un visuel attractif : calibre important, belle coloration rouge des fruits. Bigful est bonne à manger : parfumée, peu d'acidité, très sucrée. De plus, le bois contenu dans les grains est légèrement atrophié, la rendant beaucoup plus agréable à manger que les variétés classiques. Cette grenade ne contient que des cloisons verticales, ce qui permet d'en extraire les grains facilement.

Une grenade avec de telles caractéristiques est, à mon avis, adaptée aux besoins des consommateurs français. Durant une visite chez l'hybrideur proposant cette variété, nous avons pu vérifier par nous même les qualités de cette grenade et voir qu'en seulement 2 minutes, il était possible d'extraire la quasi-totalité des grains. Après quelques mois de réflexion, nous avons décidé de tenter cette nouvelle expérience et de planter 5 ha de cette variété à l'automne 2017.

Le verger de grenadiers

Le grenadier étant un arbre buissonnant, il est préférable de le palisser et de le conduire en haie fruitière afin de pouvoir mécaniser le verger, et ainsi faciliter son entretien. Toutefois, un problème persistait toujours : comment gérer les adventices sur le rang sachant que les arbres sont proches les uns des autres et que les troncs des grenadiers sont fragiles ? La mécanisation du désherbage est donc impossible et le désherbage à la main serait beaucoup trop long à réaliser. Nous nous sommes donc inspirés d'une technique très utilisée en maraîchage : le paillage. Cette technique consiste à planter les arbres sur une petite butte qui sera ensuite recouverte de paille, bloquant ainsi la pousse des adventices.

La plantation

Fin septembre 2016, nous recevons les 7 000 grenadiers destinés à notre plantation. Il nous faudra alors 3 jours et près de 20 personnes pour planter la totalité de la parcelle de 5 ha à l'aide de notre planteuse.

La planteuse est un outil attelé au tracteur qui ouvre un sillon grâce à un soc, on dépose l'arbre dans le sillon, et deux petites ailettes permettent de refermer le sillon. Une fois l'arbre planté, on forme une cuvette autour de l'arbre afin de pouvoir l'arroser.

Les grenadiers sont arrosés avec un mélange d'eau et de mélasse de betterave qui fournira aux arbres les nutriments nécessaires à leur bon développement.

On ajoute ensuite de la corne qui sert d'engrais de fond et qui sera à disposition de la plante durant plusieurs mois. Finalement on referme la cuvette, ce qui est la dernière étape du processus de plantation.

Le palissage du verger

Une fois la plantation terminée, il est important de rapidement mettre en place le système d'irrigation afin de pouvoir arroser régulièrement les arbres. Dans notre cas, l'arrosage se fait par goutte-à-goutte et sera piloté par des sondes reliées à une application smartphone.

Tout d'abord on plante les poteaux de palissages avec le tractopelle.

Dans un second temps, on installe le premier fil de palissage, sur lequel est fixé le goutte-à-goutte. Il ne reste plus qu'à pailler sous les arbres pour que la mise en place du verger soit fini.

La première cueillette des grenades

Un peu moins d'un an après la plantation, les arbres se sont bien développés et atteignent les 2 m de hauteur. Nous avons été surpris de voir les arbres fleurir et produire des fruits dès la première année.

Ces premiers fruits nous permettent d'avoir un aperçu de la variété et surtout de nous familiariser avec le cycle de production des grenades. Les grenadiers ont plusieurs floraisons qui s’enchaînent à quelques semaines d'intervalles. La première floraison permet d'obtenir des fruits de meilleurs qualités (moins de pépins et de cloisons intérieures).

Cette année nous avons fait le choix de favoriser au maximum la vigueur de l'arbre. Pour cela, nous avons enlever les fleurs de la première floraison qui sont apparu au moment où la croissance de l'arbre était optimale. Nous avons toutefois laissé quelques fleurs par arbre de la seconde floraison, ainsi nous pouvons aujourd'hui observer la qualité de cette nouvelle variété de grenade.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly